Aller directement au contenu
Désactiver la version mobile Ouvrir le menu

Questionnaire des sensations physiques (QSP) – Body Sensations Questionnaire (BSQ)

Catégorie

Fonctions mentales

Objectif

Évaluer la peur des sensations physiques liées à un niveau élevé d’anxiété.

Spécificité à la déficience visuelle (DV)

Spécifique à la DV
Adapté à la DV
Ni spécifique ni adapté, mais utilisé en DV (sélectionné)

Population visée

Enfants et adolescents
Adultes (sélectionné)
Aînés

Population visée : précision

Les qualités métrologiques ont été évaluées auprès d’adultes, mais les articles consultés ne mentionnent pas s’ils constituent la seule population visée.

Type d’outil

Questionnaire (sélectionné)
Échelle de mesure, test

Référence

Chambless DL, Caputo GC, Bright P, Gallagher R. Assessment of fear of fear in agoraphobics: The body sensations questionnaire and the agoraphobic cognitions questionnaire. Journal of Consulting and Clinical Psychology. 1984;52(6):1090-7. DOI: 10.1037//0022-006x.52.6.1090

Langues

Français (version originale)
Français (sélectionné)
Anglais (version originale) (sélectionné)
Anglais

Versions ou adaptations pertinentes

Body Sensations Questionnaire (BSQ) : version originale

Questionnaire des sensations physiques : version française (Canada)

Description

Le Body Sensations Questionnaire (BSQ) est un questionnaire auto-administré présentant une liste de 17 sensations physiques associées à l’anxiété qui sont fréquemment signalées comme dérangeantes par les personnes agoraphobes.

Chaque item est évalué sur une échelle de Likert allant de « not frightened or worried by this sensation » (score de 1) à « extremely frightened by this sensation » (score de 5) pour indiquer le degré d’anxiété ressentie face aux sensations déjà vécues. En français, l’échelle de réponse va de « cette sensation ne m’effraie pas » à « cette sensation m’effraie énormément ».

Le score total s’obtient en calculant la moyenne des réponses de chaque item.

Les auteurs décrivent l’échelle comme étant brève, facile à administrer et dont le score est rapidement calculé.

Qualités métrologiques

1. Version originale

Les participants de l’étude originale de validation se répartissaient en deux groupes : un échantillon clinique et un groupe de comparaison non clinique. L’échantillon clinique était composé de 175 clients sollicitant un traitement dans le cadre du programme d’agoraphobie et d’anxiété de la Temple University Medical School, et ayant reçu un diagnostic d’agoraphobie avec attaques de panique, selon les critères du DSM-III. Ces participants (dont 80 % de femmes) étaient en moyenne âgés de 37,64 ans et étaient agoraphobes depuis en moyenne 8 ans [1]. Des sous-ensembles de ce groupe de 175 ont été formés au cours de l’élaboration du questionnaire.

Les 23 participants du groupe de comparaison (96 % de femmes) ont été recrutés parmi les amis ou les connaissances de ces clients et devaient leur ressembler en termes de caractéristiques démographiques, sans présenter de problème d’anxiété. Ils étaient âgés en moyenne de 36,13 ans. Les groupes clinique et de comparaison étaient similaires en termes sociodémographiques, mais différaient significativement en ce qui a trait au statut socioéconomique (t(44) = 2,48, p < 0,02), les participants du groupe de comparaison ayant un statut plus élevé [1].

A. Validité

Validité de contenu

Les items du BSQ ont été développés sur la base d’entretiens, d’immersions imaginaires et de sessions d’exposition in vivo impliquant les participants de l’échantillon clinique. Durant le processus de développement, les clients et les thérapeutes devaient noter les sensations que les clients éprouvaient pendant l’exposition à des situations phobiques qu’ils trouvaient particulièrement pénibles. Chaque item a été évalué par les clients sur une échelle en cinq points allant de « not frightened or worried by this sensation » (score de 1) à « extremely frightened by this sensation » (score de 5) [1].

Validité de construit

Validité convergente – Corrélations positives significatives avec l’Agoraphobic Cognitions Questionnaire (r = 0,67), le Mobility Inventory for Agoraphobia, Alone (r = 0,25), le Beck Depression Inventory (r = 0,36) et la sous-échelle Trait du State-Trait Anxiety Inventory (r = 0,21) [1].

Validité divergente – Corrélations presque nulles avec les sous-échelles Névrotisme (r = 0,10) et Psychotisme (r = -0,02) du Eysenck Personality Questionnaire [1].

Validité discriminative – Capacité à discriminer un groupe de participants avec agoraphobie et un groupe de comparaison, même après l’élimination de la variance due à la différence de statut socioéconomique entre les deux groupes (r = 0,68; n = 42) [1].

Capacité de chacun des items à discriminer les deux groupes selon le test U de Mann-Whitney (tous les p < 0,05) [1].

Capacité à discriminer des groupes cliniques (agoraphobie, anxiété généralisée, trouble de panique, phobie sociale) du groupe de comparaison selon le test t unilatéral de Dunnett (tous les p < 0,05,) [3].

Validité de critère

Sensibilité au changement – Changements observés suite au traitement : t(34) = 5,27, p < 0,001 [1].

Cohérence interne

Coefficient alpha de Cronbach = 0,87 (n spécifique non précisé).

Cohérence interne répliquée auprès d’un second échantillon : coefficient alpha de Cronbach = 0,88 (n = 82).

Corrélations item-total toutes supérieures ou égales à 0,35 (p < 0,01) [1].

B. Fidélité

Fidélité test-retest

Varie de 0,66 après un intervalle médian prétraitement de 6 jours, à 0,67 après un intervalle médian prétraitement de 31 jours. Au cours de ce même intervalle, les scores des deux passations demeurent stables (t(23) = -0,02, p > 0,05).

À l’exception de deux items, la fiabilité individuelle varie de 0,20 à 0,84 (r médian = 0,65, n médian = 20) [1].

2. Version canadienne-française

Les participants de l’étude de validation de la version canadienne-française se répartissaient en trois groupes : deux échantillons cliniques composés de personnes ayant reçu un diagnostic de trouble panique avec agoraphobie (TPA) selon le DSM III-R (n = 70 et 141) et un groupe de comparaison non clinique composé de 223 étudiants.

A. Validité

Validité de contenu

La version en français est le résultat du processus suivant : 1) traduction indépendante des items du questionnaire par 3 psychologues francophones familiers avec les termes anglophones relatifs au TPA; 2) mise en commun et consensus sur une première version avec l’aide d’un doctorant en psychologie; 3) révision indépendante de la formulation française des items par une psychologue bilingue familière avec le construit de l’agoraphobie; 4) consensus entre cette dernière et les 3 psychologues ayant produit la traduction initiale au sujet de la version à conserver [2].

Validité de construit

Validité convergente – Sur la base des réponses du groupe de 141 participants avec un diagnostic de TPA :

  • r = 0,62 (p < 0,0001) avec le Questionnaire des pensées phobiques
  • r = 0,50 (p < 0,0001) avec l’Inventaire des objets et sentiments générateurs de peur
  • r = 0,31 (p < 0,001) avec l’Inventaire de dépression de Beck [2]

Validité divergente – Sur la base des réponses du groupe de 141 participants avec un diagnostic de TPA :

  • r = 0,15 (p = ns) avec l’Inventaire de mobilité pour l’agoraphobie accompagnée
  • r = 0,24 (p < 0,01) avec l’Inventaire de mobilité pour l’agoraphobie seule
  • r = 0,21 (p < 0,05) avec le Questionnaire d’évaluation de la peur – Échelle agoraphobie
  • r = 0,19 (p < 0,05) avec le Questionnaire d’évaluation de la peur – Échelle phobie sociale [2]

Validité discriminative (known-groups validity) – Le test t de Student, avec ajustement du seuil de signification selon la méthode de Bonferoni, montre les deux groupes avec TPA comme équivalents (t(1, 209) = 2,13, p = ns), alors que chacun des groupes se distingue de façon significative du groupe de comparaison (t(1, 362) = 15,26, p < 0,0001 et t(1, 291) = 14,25, p< 0,0001).

L’analyse des données de 113 participants avec TPA et de 134 participants du groupe de comparaison par le test T2 d’Hottelings indique une différence significative entre les deux groupes (F(17, 229) =  15,21, p < 0,0001) au travers des 17 items [2].

Validité factorielle – L’analyse en composantes principales, avec rotation orthogonale des données des deux groupes avec TPA combinés, révèle une saturation de chacun des items supérieure à 0,45. Les trois composantes principales expliquent 56,6 % de la variance des items (somatique = 21 %; cardiaque = 19,7 %; psychosensoriel = 15,9 %) [2].

Cohérence interne

Alphas de Cronbach des deux groupes de participants avec TPA : 0,94 et 0,89 [2].

B. Fidélité

Fidélité test-retest

L’analyse des réponses d’un sous-ensemble du groupe de comparaison (n = 24) avec un intervalle de 42 jours entre les deux passations du questionnaire révèle une corrélation intraclasse de 0,53 [2].

Informations complémentaires

Les auteurs précisent que la peur de la peur, telle que mesurée par le QSP, est spécifique à l’agoraphobie. Ils suggèrent une validation supplémentaire avant de supposer que ce questionnaire puisse être administré à des personnes présentant d’autres types de troubles anxieux [2].

Mots-clés

Ajustement psychosocial; Anxiété; Santé mentale

Psychosocial adjustment; Anxiety; Mental health

Références utilisées

  1. Chambless DL, Caputo GC, Bright P, Gallagher R. Assessment of fear of fear in agoraphobics: The body sensations questionnaire and the agoraphobic cognitions questionnaire. Journal of Consulting and Clinical Psychology. 1984;52(6):1090-7. DOI: 10.1037//0022-006x.52.6.1090
  2. Stephenson R, Marchand A, Lavallée MC. Validation du questionnaire des sensations physiques auprès de la population canadienne-française. L’Encéphale: Revue de psychiatrie clinique biologique et thérapeutique. 1998;24(5):415-25.
  3. Chambless DL, Gracely EJ. Fear of fear and the anxiety disorders. Cognitive Therapy and Research. 1989;13(1):9-20. DOI: https://doi.org/10.1007/BF01178486

Mentions

Auteure : Sylvie Cantin, M. A.

Éditeurs : Mathieu Carignan, M. Sc., Catherine Houtekier, M.B.S.I.

Recherche documentaire : juillet 2021

Référence bibliographique suggérée

Cantin S. Questionnaire des sensations physiques (QSP) = Body Sensations Questionnaire (BSQ). Dans : Cantin S, Carignan M, Houtekier C, rédacteurs. Répertoire ORVIS : fonctions mentales. Longueuil : Centre de recherche CRIR – site INLB, CISSS de la Montérégie-Centre; 2021. p. 1-6.

Écrivez-nous

Parce que nous sommes soucieux à la fois de la qualité et de l’utilité du répertoire, nous vous invitons à nous aviser, à l’adresse info.orvis.inlb@ssss.gouv.qc.ca, de l’usage que vous aurez fait de cette fiche, ou encore de la publication d’une nouvelle étude sur les propriétés métriques de l’outil.

Veuillez noter qu’en aucun cas nous ne pouvons fournir l’outil décrit ni les articles correspondant aux références citées.

Merci!

Disponibilité de la fiche et droits d’auteur

www.orvis.vision

Creative Commons - Projet Orvis