"> 3D – Institut Nazareth et Louis-Braille
Aller directement au contenu
Désactiver la version mobile Ouvrir le menu

3D

Le Secteur adaptation de l’information en médias substituts de l’INLB s’est doté d’une imprimante 3D. Cette acquisition vise à combiner l’expertise de l’équipe et un équipement performant et polyvalent pour offrir une gamme élargie de produits et de services.

La modélisation tridimensionnelle : qu’est-ce que c’est ?
C’est la conceptualisation d’objets à l’aide d’un logiciel de dessin 3D performant suivie d’une l’impression à l’aide une imprimante 3D.

Photo de l'imprimante 3D du Secteur AIMS de l'INLBComment fonctionne une imprimante 3D ?
Dans un premier temps, on installe des bobines de filaments de plastique sur l’imprimante. Ce filament est ensuite fondu et redistribué par les têtes d’impression pour reproduire l’objet précédemment dessiné sur ordinateur.

« L’ajout de la modélisation 3D à l’offre de service de l’AIMS nous permettra de rendre accessible l’information géospatiale aux personnes vivant avec des limitations visuelles ou cognitives qui, en raison de leur handicap, ne peuvent aisément y accéder.  De plus, la technologie 3D nous permettra de concevoir divers objets et outils permettant à ces personnes de rester autonomes dans leurs activités quotidiennes, scolaires ou professionnelles » affirme Janie Lachapelle, spécialiste en activités cliniques au Secteur adaptation de l’information en médias substituts (AIMS). Voici quelques exemples de contextes dans lesquels la technologie 3D apportera une valeur ajoutée.

Soutien à la réadaptation

  • Maquette d'une ville fictive modélisée en 3D par le secteur AIMS de l'INLBPlans et maquettes 3D : il devient beaucoup plus facile pour une personne de se familiariser avec un lieu à l’aide d’une maquette en trois dimensions plutôt qu’avec un plan en deux dimensions imprimé sur papier.
  • Test de Corsi modélisé en 3D par le secteur AIMS de l'INLBTests et outils d’évaluation pour la réadaptation – Il est possible de créer des outils personnalisés pour répondre à une grande variété de besoins : utilisation de plusieurs couleurs pour obtenir des contrastes adéquats, ajout de caractères en braille ou d’autres éléments tactiles, création d’objets de différentes tailles pour répondre à différentes exigences.

 

Aide à la vie quotidienne
Il est désormais possible de créer facilement des gabarits pour aider à la réalisation de différentes tâches et guider la personne dans l’inscription d’une adresse sur une enveloppe ou des informations nécessaires pour libeller un chèque.

Signalisation
La modélisation tridimensionnelle permet d’accroître l’accessibilité des lieux publics en fournissant des plaques affichant, par exemple, des numéros de locaux en braille et en caractères agrandis dans des couleurs offrant une visibilité optimale.

Éducation

  • Représentation de concepts géométriques en 3D pour les étudiants atteints de limitations visuelles.
  • Production de matériel adapté pour des cours de science : parties du corps humain ou tout autre concept infiniment petit comme une cellule ou infiniment grand comme le système solaire.

Projets de recherche

Le secteur AIMS contribue actuellement à un projet de recherche impliquant la conception et l’impression en 3D. Il s’agit du projet CRIR Co-creation of leisure experience in an inclusive and accessible theatre space : the case of the Segal Centre for Performing Arts (ou La cocréation d’une expérience de loisirs dans un espace théâtral inclusif et accessible : le cas du Centre Segal des arts de la scène), mené par les chercheurs Walter Wittich et Tiu Poldma.

Loisirs
L’équipe du secteur AIMS conçoit actuellement des jeux accessibles. Elle a déjà élaboré un jeu d’échecs adapté qui sera disponible prochainement au comptoir des ventes. D’autres projets sont également sur sa planche à dessin : cube de Rubik accessible, dés adaptés, etc.

En bref, avec la technologie 3D, la seule limite est l’imagination !

Des objets modélisés et imprimés en 3D pourraient vous être utiles ? Communiquez avec Janie Lachapelle, spécialiste en activités cliniques, pour discuter de vos projets : janie.lachapelle.inlb@ssss.gouv.qc.ca.