Aller directement au contenu
Désactiver la version mobile Ouvrir le menu

Conférences-midi

Hiver 2023

  • 15 février 2023 – Développement et évaluation de l’efficacité d’un protocole multimodal d’intervention sur l’héminégligence à la suite d’un accident vasculaire cérébral / Arnaud Saj
  • 19 avril 2023 – [Titre à venir] / Elvire Vaucher
  • 17 mai 2023 – Impact de la COVID-19 sur des adultes de 18 à 65 ans vivant avec une déficience visuelle au Québec / Julie-Andrée Marinier
  • 14 juin 2023 – Soutenir le fonctionnement des personnes âgées à l’intersection des difficultés visuelles, auditives et cognitives / Walter Wittich

Détails à venir.

Automne 2022

  • 9 novembre 2023, 37 participants – Efficacité des interventions de réadaptation chez les enfants et les adolescents présentant des difficultés oculomotrices : revue rapide de la littérature publiée au cours des dix dernières années / Isabelle Linteau, Ph. D. et Akram Djouini, M.D., M. Sc. – Présentation en version PDFEnregistrement vidéo (durée : 52 min)

Revue de littérature :

  • 19 octobre 2022, 31 participants – Impact de la luminance et de la couleur sur la lecture chez les usagers malvoyants (interprétation simultanée en français) / Aaron Johnson, Ph. D. – Présentation en version PDFEnregistrement vidéo (durée : 49 min)

La lecture est une composante essentielle de la vie quotidienne et constitue souvent la tâche la plus difficile à laquelle sont confrontées les personnes ayant une basse vision. Alors qu’il a été démontré que le grossissement et la taille des caractères améliorent la vitesse de lecture des personnes malvoyantes, il existe moins de preuves du rôle de la couleur et de l’éclairage pour faciliter la lecture. L’objectif de cette conférence était de présenter les recherches récentes menées dans le laboratoire du professeur Johnson sur les effets de la couleur, de l’éclairage et de la taille des caractères sur la lecture. En outre, il a comparé l’efficacité de nouveaux dispositifs technologiques d’assistance qui peuvent être utilisés dans le contexte de la réadaptation en basse vision afin de déterminer la couleur et l’éclairage optimaux pour faciliter la lecture.

  • 5 octobre 2022, 12 participants – Inclusion, diversité, équité et accessibilité pour les étudiants postsecondaires ayant une déficience visuelle : aborder les obstacles systémiques par une approche de coconception / Natalina Martiniello, Ph. D.

Le taux de chômage des personnes ayant une déficience visuelle atteint toujours le chiffre stupéfiant de 70 %. Cette situation est particulièrement problématique dans les disciplines de la santé et des sciences, où les personnes handicapées demeurent nettement sous-représentées. La conférencière est elle-même une chercheuse aveugle ayant une expérience vécue. Sa présentation a donné un aperçu de ce projet de recherche, qui explore les barrières systémiques rencontrées par les étudiants de niveau postsecondaire ayant une déficience visuelle, puis coconcevra, mettra en œuvre et évaluera des solutions axées sur la communauté. Les participants ont appris ce que l’on connaît des obstacles liés à l’accessibilité et au capacitisme systémique au sein de cette population, des initiatives qui existent pour soutenir les étudiants aveugles et de la façon dont cette recherche collaborative fera progresser les efforts dans ce domaine.

Hiver et printemps 2021

Logo Grand angle sur la réadaptation en déficience visuelle

Le service de la recherche et de l’innovation de l’INLB a présenté la série de conférences Grand angle sur la réadaptation en déficience visuelle. Ces quatre conférences, offertes de février à mai 2021 et diffusées via Zoom à l’heure du dîner, ont eu pour objectif de permettre aux clinicien(ne)s en réadaptation de bénéficier d’un partage de connaissances par des champions (chercheurs ou cliniciens) exerçant dans différents milieux.

  • 17 février 2021 – 26 participants – Preserving identity : Understanding the technology adoption patterns of older adults with age-related vision loss (ARVL) (diapositives en français, conférence en anglais) / Colleen McGrath, Assistant Professor, School of Occupational Therapy, Western University (Ontario) – Pour consulter la présentation, cliquez ici.

Pour les personnes âgées vivant avec une perte de vision liée à l’âge (PVLA), la technologie a le potentiel d’améliorer la sécurité, de promouvoir l’engagement social et communautaire, d’accroître l’indépendance, de renforcer le sentiment de confiance en soi et d’améliorer les performances des activités quotidiennes. Malgré la disponibilité des technologies pour soutenir la perte de vision, et les avantages documentés, de nombreuses personnes âgées n’adoptent jamais les technologies ou les abandonnent peu après leur acquisition. Cela s’explique en partie par le fait que les technologies ne correspondent pas à l’identité personnelle ou sociale que les personnes âgées souhaitent présenter, une identité conforme aux discours contemporains sur le vieillissement « positif » ou  « réussi ». Cette présentation partagera les résultats d’une ethnographie critique financée par le CRSH, qui porte sur la façon dont les processus décisionnels des personnes âgées avec PVLA, en ce qui a trait à l’adoption de la technologie, sont influencés par la négociation de l’identité.

  • 17 mars 2021 – 50 participants – Projet innovant Prendre conscience de ma vision : une étape clé pour me déplacer en milieu achalandé / Mathieu Carignan, ergothérapeute, Julie Landry et Marie-Claude Poulin-Parent, spécialistes en orientation et mobilité, INLB du CISSS de la Montérégie-Centre  – Pour consulter la présentation, cliquez ici.

Les déplacements en milieux achalandés constituent une situation de handicap pour la plupart des personnes ayant une atteinte du champ visuel périphérique. Une dizaine de personnes vivant cette difficulté ont été recrutées dans le cadre d’un projet innovant visant à favoriser l’appropriation, par l’usager, de son champ visuel afin de l’utiliser de façon optimale dans ses déplacements.

Cette présentation expliquera les exercices simples effectués pour la prise de conscience par l’usager, ainsi que les indicateurs utilisés. La façon dont un système de suivi de regard (Tobii Pro Glasses 2) a mesuré les modifications de comportements visuels lors d’un déplacement en milieu achalandé réel sera expliquée. Des recommandations cliniques seront présentées.

  • 21 avril 2021 – 36 participants – Élaboration d’un atelier afin de promouvoir l’activité physique chez les jeunes ayant une déficience visuelle et leur famille / Stéphanie Desjardins, coordonnatrice clinique 0-7 ans au CR Lethbridge-Layton-Mackay du CIUSSS du Centre-Ouest-de-l’Île-de-Montréal – Pour consulter la présentation, cliquez ici.

Les enfants ayant une déficience visuelle (DV) sont peu exposés aux activités physiques et ce, dès leur jeune âge. Cela a pour conséquence que les jeunes ayant une DV ont des habiletés motrices inférieures, sont moins actifs physiquement et sont en moins bonne forme physique lorsqu’on les compare à leurs pairs voyants. Différents types d’obstacles (personnels, sociaux, environnementaux, politiques) influencent la participation aux activités physiques. Au Centre de réadaptation Lethbridge-Layton-Mackay (CRLLM), les interventions offertes touchent principalement les obstacles personnels, mais cela semble insuffisant pour promouvoir la pratique d’activités physiques chez cette clientèle. Cette présentation partagera les résultats de l’essai synthèse de la conférencière, qui avait comme objectif d’explorer la portée d’un atelier sur les perceptions des parents sur les obstacles à la participation aux activités physiques des enfants ayant une DV.

  • 12 mai 2021 – 22 participants – Obstacles et facilitateurs concernant l’abandon des aides techniques en surdicécité du point de vue des personnes vivant avec une déficience sensorielle : un examen de la portée  / Walter Wittich, professeur agrégé, École d’optométrie de l’Université de Montréal, responsable de site CRIR-INLB – Pour consulter la présentation, cliquez ici.

Cette présentation donnera un aperçu de l’état actuel de la recherche sur l’utilisation des technologies d’assistance du point de vue des personnes vivant avec une déficience visuelle et auditive combinée. Les participants à la session acquerront une meilleure compréhension de cette population vulnérable et des défis qu’elle doit relever en matière de réadaptation. Plus précisément, le contenu sera axé sur ce que l’on sait de l’utilisation et de la convivialité des appareils et technologies d’assistance disponibles pour la réadaptation sensorielle. Les participants à la session se familiariseront avec la recherche technologique et les obstacles à l’intervention, les facilitateurs et les futures priorités de conception pour améliorer l’indépendance et la participation des personnes vivant avec une déficience visuelle et auditive combinée.

Automne 2020

L’INLB a planifié une série de quatre conférences scientifiques qui soulignaient le 20e anniversaire du CRIR (Centre de recherche interdisciplinaire en réadaptation du Montréal métropolitain), dont l’INLB est l’un des membres fondateurs.

En mode Zoom, ces conférences se déroulaient de 12 h 10 à 13 h 00 aux dates suivantes :

  • 7 octobre 2020 – 52 participants – Practice-based guidelines for determining when a child with visual impairment should be assessed for Autism Spectrum Disorder | Andrea Urqueta Alfaro.
  • 21 octobre 2020 – 47 participants – Exploration des effets de la thérapie par la danse, une nouvelle modalité d’intervention favorisant l’intégration et la participation sociales des enfants avec troubles neurovisuels | Frédérique Poncet.
  • 4 novembre 2020 – 67 participants – L’examen des compétences visuospatiales chez l’enfant | Arnaud Saj. Pour consulter la présentation, cliquez ici.
  • 18 novembre 2020 : Portrait de la gestion des symptômes dépressifs dans les centres de réadaptation québécois pour la clientèle aînée ayant une déficience visuelle | Judith Renaud – ANNULÉE